vendredi 31 mai 2013

lettre à mes 16 ans

comme fanny, j'ai été séduite par l'idée d'écrire à la fille que j'étais à mes 16 ans, en 1994.
ce fut une démarche intéressante, car j'ai pu faire le point sur ce que j'étais et ce que je suis devenue.

je t'écris donc, à toi que je vois dans le miroir, avec ces années en moins.



"chère moi,

je t'écris alors que j'ai vécu plus du double de ta vie, de tes 16 ans. et voici ce que je peux te dire...

sisi, chez toi on mange sain, et tu es mince ! tu tailles du 36. non, tu n'es pas grosse. essaie de continuer comme ça. à tout prix.

les santiags, c'est moche. les jeans trop larges, c'est moche. le collier ras de cou que tu portes, il est moche. 
et ne te cache pas dans tes habits, il n'y a aucune raison.


ça ne sert à rien de te maquiller en cachette. et fais attention à ce que tu utilises ! ne fais pas n'importe quoi. parles en à ta mère, y'a peut être moyen de négocier pour que tu aies des produits comme il faut. et puis ce n'est pas bien de mentir...

sinon, tu tiens le bon bout, dans 18 ans, tu te maquilleras toujours de la même façon, certes améliorée, et ça t'ira bien. les gens adoreront ta façon de te maquiller. tu vas pouvoir te la péter !

tu te colores les cheveux au thé noir et au café instantané parce que ça donne des reflets roux dorés aux cheveux, pas bête toi... creuse la question...  

courage, tu as des tessons de bouteilles à la place des lunettes, mais ça va bientôt changer, et changer ta vie. et puis, n'écoute pas cet ophtalmo, tu ne seras pas aveugle à 30 ans, et même pas à 34 non plus. ne pleure plus. 



le latin, ça ne sert à rien  !  
fais ce que tu as envie de faire, fais arts plastiques et non économie, tu vas le regretter... 

tu n'as pas beaucoup d'amies, mais ce n'est pas grave, il n'y a pas besoin d'être entourée de plein de personnes pour se sentir appréciée.
une seule amie suffit. et ça va suffire. même 18 ans après.

ferme les yeux et bouche toi les oreilles le 25 juin 2009, tu vas souffrir... 



et surtout, lui.
oublie le. ne pense plus à lui. ne soupire plus le jour et la nuit pour lui. sors le de ta tête. sinon tu vas encore penser à lui pendant des années. pour rien. tu sais de toutes façons qu'il n'y aura jamais rien.
attends juste un peu. ton prince charmant, il viendra un peu plus tard. quand tu le verras, tu sauras. ne t'inquiète pas..."


bien sûr, tout cela peut paraître bien trop personnel pour être écrit en public.
mais cela m'a fait du bien d'écrire ces mots, et puis la plupart de ce que j'ai écrit est sciemment énigmatique pour que seuls moi et ceux qui me connaissent irl comprennent tout. et encore... (enfin si moi je me comprends hein...)

je termine ce billet un peu nostalgique avec cette citation, que j'aime beaucoup et qui m'aide à avancer tous les jours...



(images trouvées sur pinterest)

et vous, si vous écriviez à vos 16 ans ?



21 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ce billet... Tu dis les choses simplement, de facon un peu drole, en parlant des fringues, etc... xD Mais je l'ai trouvé très touchant. je sais pas si c'est ce que tu dis, ou la facon dont c'est dit, mais ca m'a fait des frissons.;;

    Ca donne le sentiment de te connaitre un peu mieux, mais toujours sans te connaitre. Une vraie enigme notre Titite ! ^^

    Malgré les énigmes, les choses ditent a demi-mots, c'est plein d'émotions, joyeuses, encourageantes, ou tristes...

    Si je devais écrire a celle que j'étais... Y'aurait plein de choses a dire lol ! J'ai fais beaucoup d'erreurs.
    mais je crois que j'aurais encore plus peur de les changer, meme des détails... parce que je suis contente de mon présent meme si tout n'est pas parfait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahah, je suis une énigme... yarkyark !

      Supprimer
  2. Je me suis reconnue dans certains détails de cette lettre... C'est touchant ce que tu écris et personnel sans l'être trop!!!! J'en ai la larme à l'œil (pour de vrai!!!!).
    Bravo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rhooo, ben faut pas pleurer !
      j'avoue avoir été émue en écrivant. ça a du transparaître dans mes mots.

      Supprimer
  3. Ca ne serait pas très joyeux à lire... donc je vais m'abstenir !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne crois pas pouvoir être plus sincère et touchante que tu l'as été avec cette lettre alors moi aussi, je m'abstiendrais, surtout que mes 16 ans, ce n'est pas super loin non plus !

    Trois mots qui m'ont faire rire : "tessons de bouteilles" ! Je comprends donc que tu as eu des lunettes et que tu as finalement eu des lentilles voire une opération des yeux ? Moi aussi, avec le trop plein d'ordinateur et mes yeux qui fatiguent de plus en plus, je commence à me demander jusqu'où va aller ma myopie et cela me fait peur...

    Et je me reconnais dans un autre point, mais je te laisse deviner !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai eu une lentille en fait. car je suis quasiment aveugle d'un oeil. donc un lentille ne servirait à rien.
      je suis hypra myope, mais heureusement, c'est pour le moment stabilisé, depuis 4 ans.

      Supprimer
    2. Ok, je vois. Et ça pourrait être opéré au laser ?

      Supprimer
    3. Mince, c'est dommage. Moi, j'attends justement que ma myopie se stabilise mais il le faut pendant plusieurs années et malheureusement, elle dégrade d'année en année...

      Supprimer
  5. Je fais comme Memy, je m'abstiens, ce serait pas très folichon à lire. Bise!

    RépondreSupprimer
  6. C'est vraiment un très bel article. J'aime beaucoup la manière dont tu l'as écrit, c'est très touchant.

    RépondreSupprimer
  7. Effectivement, je trouve que c'est très touchant, bien écrit, bravo.
    ça donne envie de s'écrire, de faire un bilan, de faire le point, surtout en cette fin d'année (scolaire). J'ignore encore si je le ferai mais je garde ça en tête.
    Merci pour ce billet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je crois que pour faire l'exercice, il suffit juste d'être sincère avec soi même.
      merci en tous cas.

      Supprimer
  8. j'y avais pensé il y a quelques temps, l'idée est jolie et poétique
    tout ce que tu ecris est tres touchant, et non ce n'est pas impudique...

    RépondreSupprimer
  9. C'est assez sympa. J'aurais vu la démarche inverse, s'écrire pour plus tard. Voir le chemin qu'on a parcouru, en vrai.

    http://lagentille.illustrateur.org/2013/05/05/linternet/

    Ca peut se faire :)

    en tout cas, ton billet est touchant, on s'y retrouve, dans les détails, dans les choses de la vie qui paraissent sans importance mais qu'on retient :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup pour ton petit mot.
      l'idée est très sympa aussi, je l'avais vu sur ton blog, mais je ne me suis pas encore lancée.

      Supprimer

un p'tit commentaire ?